in

Test : A Plague Tale Requiem, la beauté sans la pensée

Aventure rigide et conventionnelle, sublimée par les crissements d’un violoncelle et sa lumière crue particulière, A Plague Tale s’est forgé il y a trois ans une réputation express au sein du jeu vidéo hexagonal. Après avoir fait l’objet d’une franche célébration (y compris sur Gamekult), franchi le cap du million d’exemplaires vendus en seulement un an et donné lieu à un…


Lire l’article original Accédez au site


God of War Ragnarok : Les développeurs reviennent sur l'histoire du jeu et le rôle de père de Kratos

Les Sims 5 enfin annoncé, les fans déçus et hypés à la fois